La Route de La Montagne … de Saint Denis à La Possession

IMG_9472 (2)

Il existe une autre route qui relie le Nord à l’ouest de l’île lorsque la route dite « du Littoral » est fermée pour cause de forte houle ou qu’elle présente un risque important d’éboulis. Il s’agit de la route de La Montagne. Beaucoup plus longue, beaucoup plus sinueuse, elle est la bête noire des automobilistes qui sont contraint de l’emprunter plusieurs fois par jour pour aller travailler, surtout en période cyclonique.

Nous avons choisit de la sillonner ce dimanche, car lorsque l’on a le temps, cette route cache également de très jolis endroits dont on aurait bien tord de se priver !

Les 4 canons

Situé au début de La Route de La Montagne, en partant de Saint Denis, ce point de vue nous offre un magnifique panorama sur la ville de Saint Denis. A l’époque, la ville devait être protégée par les 4 canons !

 

Le belvédère des 3 bancs

Ce site, aménagé, permet de pique niquer en profitant également d’une vue imprenable sur le chef lieu le jour … et de profiter des lumières de la ville la nuit !

 

La Paroisse Saint Gabriel

Cet édifice, dont la construction a commencé en 1929, est essentiellement bâtie en pierres de lave.

 

Le Parc du Colorado

Un grand parc, avec des jeux, pleins de jeux !, des kiosques, des aires de pique-nique. C’est également le point de départ de nombreuses randonnées.

Et l’occasion de faire une jolie balade avec « Jumper » !

 

La léproserie de Saint Bernard

Construite en 1856, la léproserie de Saint-Bernard a fermé ses portes en 1982. Elle est inscrite au titre des monuments historiques depuis le 17 décembre 2015.

Aujourd’hui elle accueille des médecins, une pharmacie, une boulangerie, un restaurant.

 

Les lépreux de Saint Bernard et deux frères spiritains vers 1880-1885

Les lépreuses de Saint Bernard et les filles de Marie vers 1856

En 1935, le Père Raimbault, après avoir passé 30 ans à soigner les lépreux de Nosy be (Madagascar) prend en charge la léproserie de Saint Bernard.

A cette époque, selon un extrait d’un rapport sanitaire du 24 août 1936, la léproserie est dans un triste état : « En commençant la visite par la droite (le restaurant actuel), on trouve un office et une cuisine. Ces deux pièces sont lavées et balayées mais les murs sont noirs et elles n’ont pas de plafond. Il n’y a pas de fourneau dans la cuisine. Ensuite, une pièce noire d’aspect repoussant, toujours non plafonnée, où on chauffe l’eau dans une grande marmite en fonte posée sur un foyer très rustique. C’est la salle dite de désinfection. Après, une pièce vide appelée salle de bain et un couloir dans lequel donne une vaste pièce sans lumière. (…) C’est la salle des pansements. Il n’y a pas une cuvette. Pas un instrument. Les cabinets eux-mêmes n’ont pas de latrines et les déjections des malades sont recueillies dans des touques de fer-blanc coupées par la moitié. Il y a des trous dans les bas des murs par lesquels les matières liquides s’échappent et vont dans un ruisseau qui coule dans la Ravine à Jacques où se trouve un petit cours d’eau dans lequel on pêche des écrevisses, où tous les habitants s’abreuvent ainsi que les animaux y compris les vaches laitières. Dans la pharmacie, il n’y a qu’une seule seringue et 3 aiguilles, avec une lampe à alcool et un petit pot de tôle émaillée pour les faire bouillir. (…) Il n’y a ni buanderie, ni four à incinérer les détritus ce qui fait que jusqu’à présent les matières usées de la léproserie, pansements souillés entre autres ont été jetés dans la Ravine à Jacques. »

En 1947, on estime entre 1000 et 1200 le nombre de malades.

Le Père Raimbault a une parfaite connaissance des plantes médicinales et utilise l’huile de chaulmoogra dans le traitement de la lèpre. Il utilise également d’autres plantes  «pays », en particulier l’huile extraite des graines du takamaka des Bas (Colophylium inophylium). Il souhaite, à cette époque, trouver un vaccin.

De nombreuses guérisons font du prêtre un médecin célèbre. Ses recherches sur la lèpre sont reconnues dans le monde entier.

 

On vous emmène en vidéo ?!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s