Chiang Rai – du blanc, du bleu, du noir … les temples de Chiang Rai, Big Buddha et Singha Park

20191024_092338

Wat Rong Khun (Temple Blanc)

Visite du Temple Blanc, un incontournable à Chiang Rai !

Ce Temple est l’oeuvre de l’artiste Chalermchai Kositpipat. Construit à partir de 1996, il symbolise par sa couleur blanche la pureté du boudhisme. Son originalité en a fait le temple le plus visité de Chiang Rai. Il est toujours en construction et devrait être composé de 9 bâtiments d’ici 2070 !

Le pont du Cycle de la renaissance et la porte du Paradis

Ce pont mène au bâtiment principal l’Usobot. On y voit des crânes en souffrance, des mains semblant sortir de l’enfer …

à l’intérieur de l’Usobot des fresques sont peintes sur lesquelles on retrouve des personnages tout aussi étonnants comme superman, Mickael Jackson, Freddy Kruger, Harry Potter ou Hello Kitty ! Il y a même les tours du World Trade Center en feu !!! (Les photos sont interdites à l’intérieur).

Autour du Temple on voit des représentations de Bouddha en méditation.

Les jardins et le bâtiment doré

Dans les jardins on découvre des arbres et une allée couverte de feuilles argentées avec le nom de chaque donateur. Nous avons même pu y participer pour quelques bath !

Nous découvrons également une cloche, un puits à vœux …

et cette drôle de statue !

La fontaine est tout aussi originale avec, entre autres, ses figurines de super héros.

Un peu de verdure !

Et pour terminer, un bâtiment entièrement doré contraste et attire notre attention … il s’agit des toilettes !

Le Wat Rong Suea Ten ou Temple bleu

Entièrement bleu, ce temple a été construit à partir de 2005 par un disciple de Chalermchai. La couleur bleue symbolise l’univers et les vertus de Bouddha. Il est lui aussi toujours en construction. L’entrée est gratuite.

De son vrai nom Wat Rong Suea Ten, « Suea ten » qui veut dire le tigre qui danse, nous rappelle qu’il y avait des tigres ici autrefois.

Baan Si Dum, The Black House

La Maison noire n’est pas vraiment un temple mais l’oeuvre d’un artiste thaïlandais, Thawan Duchanee, qui a construit ici un ensemble d’une quarantaine de petites maisons pour la plupart noires ! Un lieu étrange qui ne laisse pas indifférent, on aime ou on aime pas !

Le Wat Huay Pla Kung, Big Buddha

Le Wat Huay Pla Kung abrite une immense statue, appelée à tort big buddha, puisqu’il s’agit en fait d’une représentation de Guan Yin, déesse de la miséricorde et de la compassion. Elle mesure 40 mètres de haut.

Ici on peut pénétrer à l’intérieur de la statue et monter jusqu’au sommet de sa tête, grâce à un ascenseur, pour en admirer la vue.

Sur le même site un aitre tune pagode à 9 niveaux nous ouvre également ses portes.

Singha Park

Du même nom que la célèbre bière locale, ce parc s’étend sur plusieurs hectares . Il se visite en vélo ou en mini bus. C’est cette dernière option que nous avons choisit. On achète un ticket de bus puis celui-ci fait le tour du parc en reliant les différents points d’intérêt. A chacun des arrêts on est libre de descendre ou pas. Pour repartir il suffit d’attendre le bus suivant. Ainsi nous avons pu voir des plantations de thé, des zèbres, des girafes et Sébastien a même testé la tyrolienne !

A lire également

Chiang Rai – Nos derniers jours dans les montagnes du nord de la Thaïlande

Chiang Rai – Le Triangle d’or

Chiang Rai – Une journée dans la jungle avec les éléphants

 

Retrouvez l’ensemble de mes articles sur la Thaïlande en cliquant ici