Le Jako Malbar – Ile de La réunion

jako malbar nouvel an tamoul

Le Jako Malbar ou dansèr zako, est, dans le culte Tamoul, un personnage chargé d’éloigner les mauvais esprits et de porter chance. Après avoir respecté une période de carême et de prières, le Jako prend l’apparence du Dieu Hanuman et apporte sa bénédiction en dansant au rythme des tambours.

J’ai eu la chance d’assister à l’une de ces représentations à l’occasion des festivités du Nouvel An Tamoul 5117 (en 2016) à Saint-Leu. Le Jako Malbar peut paraître effrayant mais il n’est pas méchant.

Qui est le Dieu Hanuman ?

Jako Malbar
Photo de _paVan_ sur Foter.com

Hanuman est le Dieu-Singe de l’hindouisme. C’est un guerrier connu pour avoir aidé le Seigneur Rama à retrouver et libérer sa femme, la princesse Sita, enlevée par le roi des démons : Râvana. Il est réputé pour sa force, son courage, son humilité, son honnêteté et son dévouement. Hanuman est aimé et vénéré dans toute l’Inde.

 

Défilé du Jako Malbar

Le Jako Malbar est un homme qui a reçu un « don », souvent d’un ancien danseur, et qui a fait la promesse de danser pour le Dieu-Singe Hanuman. Il est sollicité lors des grandes cérémonies comme les marches sur le feu ou le nouvel an Tamoul. Aujourd’hui c’est à l’occasion du nouvel an Tamoul que je vais assister à l’une de ses prestations. Il est 16h30, nous sommes rassemblés dans le Parc du 20 décembre à Saint Leu. 

Les jours précédant la prestation, le Jako a observé une période de carême. A l’abri des regards du grand public, il se prépare. Il se recouvre le corps de peinture. Il enfile un langouti rouge, un tissu aussi de couleur rouge cache ses cheveux et on lui attache une queue autour de la taille. Il s’entoure les chevilles de clochettes. Autrefois il était muni de griffes et d’une chaine, mais aujourd’hui seule la chaine est restée. Puis vient le moment de la préparation spirituelle. Le Jako se recueille, il prie, puis commence à danser au son des tambours Malbars. Il entre alors dans un état de transe comme possédé par l’esprit de Hanuman. 

6

Nous pouvons enfin le voir. Il est impressionnant, parfois même effrayant. Il déambule dans les allées du Parc du 20 décembre, il continue de danser au son des tambours, avant de rejoindre le parvis de la Mairie. Sur son passage les fidèles déposent de l’argent sur une feuille de bétel. Le Jako Malbar doit le ramasser avec sa bouche en faisant des acrobaties et en se contorsionnant. Il ne doit pas le ramasser avec sa main seulement avec la bouche ! 

9

Jako malbar

Le Jako Malbar termine sa prestation en retournant à son point de départ. Il remercie les divinités Alvan et Nargoulam en procédant à des rituels et leur dépose des offrandes. 

Aujourd’hui il ne reste plus qu’une seule personne sur l’île à faire vivre la tradition du Jako Malbar. 

Pour en savoir plus : Reportage sur le dernier Jaco Malbar à La Réunion

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le liker, commenter et partager sur vos réseaux sociaux ! Et pour ne rien rater … Abonnez-vous !

Angélique

Angélique ma maison autour du monde

Laisser un commentaire