Somèn Kréol 2017 – Initiation au Maloya : instruments traditionnels, danses et moring avec l’association Moring Angola

IMG_7337

Installée pour l’occasion dans la cour du Musée de Stella Matutina à Saint Leu, l’association Moring Angola, mélange de culture Réunionnaise et brésilienne, nous invite à partager leur passion pour le Maloya et le Moring Capoeira.

Pour la petite histoire, le Maloya (qui a vu le jour au temps de l’esclavage) est longtemps décrit comme une musique primitive et tapageuse aux postures lascives pour adeptes de sorcellerie, de débauchés et ivrognes en tous genres… Interdit dans les lieux publics jusqu’en 1981, il est depuis 2009, classé au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité, certifié par l’UNESCO. (Source : maloyallstars)

 

Les instruments de musique traditionnels

 

Le Pikèr, fait en Bambou, peut se jouer à terre mais un pied en tube métallique peut être utilisé pour en jouer debout.

 

Le Kayamb, est fait de tiges de fleurs de cannes clouées ou tressées sur un cadre en bois et est rempli de graines de kaskavel. Il faut le tenir avec les deux mains et le secouer à l’horizontal. « 1, 2, 3 » ; « 1, 2, 3 » ; « 1, 2, 3 »

 

Le Roulèr, est fait d’un tonneau en bois d’Afrique et d’une peau de boeuf. Le roulèr se pose sur une cale et pour en jouer on s’assoie dessus et on frappe la membrane avec les deux mains. « 1, 2, 3, 4, 5 » (5 fois au centre), « hé » (1 fois sur le bord)

 

Le Bobre, il s’agit d’un arc réalisé dans un bois dur et souple (Zavoka marron, bwa d’ liane etc…) la caisse de résonance est quant à elle, réalisée avec une calebasse.

 

 

 

Allon dansé Maloya !

Les jambes légèrement fléchies, les pieds percutent le sol, les bassins se déhanchent, les bras tantôt dans le dos (pour rappeler que les esclaves avaient les mains liés) soit ils  accompagnent la danse dans un mouvement de liberté. De nombreux pas sont inspirés des gestes du quotidien : le pilé, le brosser…

 

Rant dan rond !

Les danseurs forment ensuite un cercle pour laisser entrer les moringèrs.

 

Démonstration de Moring !

« MORING ANGOLA est fière de perpétuer la tradition de ce style de vieux moring réunionnais transmis par les Zarboutan Zarlor (Anciens vieux Moringèr Maloyèr précieux) pimenté à la sauce de son frère brésilien séparé par l’histoire, la KAPWERA. » (Source : moringueangola.wixsite.com)

 

Merci à l’association Moring Angola pour cette belle matinée !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s