visiter une vanilleraie à la réunion gecko sur une gousse de vanille
Le Nord,  Visiter La Réunion

Visiter une vanilleraie à La Réunion : le Domaine du Grand Hazier

Article mis à jour le 29 août 2022 by mamaisonautourdumonde

L’idée de visiter une vanilleraie à La Réunion était sur ma bucket list depuis … pas mal de temps, je dois l’avouer ! Alors, j’ai profité d’une belle journée ensoleillée du mois de juillet, pour embarquer ma petite famille à Sainte Suzanne sur la côte Nord-Est de La Réunion. Ici, se trouve la Vanilleraie du Domaine du Grand Hazier. Des visites guidées ont lieu tous les jours sauf le dimanche. Et c’est avec beaucoup de plaisir et de curiosité que nous nous sommes laissés portés dans la grande histoire de la vanille à La Réunion.

L’histoire de la vanille à La Réunion (version courte !)

visiter une vanilleraie à La Réunion : Gousses de Vanille en train de sécher
Visiter La Réunion : La vanilleraie du Grand Hazier à Sainte Suzanne

La vanille est une orchidée, originaire du Mexique où elle est utilisée depuis plus de 2 000 ans. Dans ce pays d’Amérique du Sud, la fécondation se fait naturellement grâce à une abeille : la Mélipone. Elle ne donne que de très petites gousses.

Les premiers plants de vanille sont introduits en Europe dès 1510 puis à La Réunion en 1819. Mais en l’absence de cette petite abeille, les fleurs ne sont pas fécondées.

C’est en 1841, qu’un jeune esclave répondant au nom d’Edmond Albius (seulement âgé de 12 ans !), découvre sur la plantation de son maître à Sainte Suzanne sur l’île de La Réunion, comment polliniser manuellement la fleur de vanille. Une découverte majeur qui va se répandre sur l’île et être adoptée par les autres planteurs. Deux producteurs réunionnais, Ernest Loupy et David De Floris vont également mettre au point un procédé pour que ces belles gousses de vanille puissent développer leur arôme sans se fendre : l’étuvage.

L’île de La Réunion devient alors le premier pays producteur de vanille au monde, et joue un rôle essentiel dans le développement de cette épice à travers le monde.

La vanille Bourbon est considérée, encore aujourd’hui, comme l’une des meilleures au monde !

La vanilleraie du Domaine du Grand Hazier à Sainte Suzanne

visiter une vanilleraie à La Réunion : la boutique du Domaine du Grand Hazier
Visiter une vanilleraie à La Réunion : La Vanilleraie Sainte Suzanne – espace boutique

Le Domaine du Grand Hazier est une exploitation agricole située sur la commune de Sainte Suzanne à la frontière entre le Nord et l’Est de l’île de La Réunion. Le climat y est chaud et pluvieux ce qui est idéal pour la culture de la vanille.

Ce n’est pas par hasard que nous avons choisit de visiter La vanilleraie du Domaine du Grand Hazier. Cette plantation de vanille a été récompensée, à plusieurs reprises au Salon de l’Agriculture de Paris, pour la qualité de sa vanille.

De la plantation à la transformation, en passant par la pollinisation ou le séchage, nous avons suivi toutes les étapes de la production de cette épice si chère à nos papilles !

La visite commence par un film qui explique l’histoire de la vanille, de sa découverte au Mexique à sa culture à La Réunion. Nous découvrons également comment un jeune esclave, Edmond Albius, âgé de seulement douze ans et passionné de jardinage réussit à polliniser cette orchidée.

Puis nous suivons Anlia, notre guide, sous les ombrières où sont cultivés une partie des plants de vanille. Et oui, le vanillier n’aime pas vraiment le soleil ! Les plants sont donc plantés sous des ombrières ou en sous-bois. Il ne faudra pas moins de trois ans avant de pouvoir féconder les premières fleurs. Une fois la fleur fécondée, il lui faut attendre encore 9 mois pour qu’elle arrive à maturité et qu’elle puisse être récoltée.

Visiter une vanilleraie à La Réunion : les ombrières où poussent les plants de vanille du Domaine du Grand Hazier
Visiter une vanilleraie à La Réunion : le Domaine du Grand Hazier

Nous poursuivons vers la salle où l’on procède à l’étuvage. Ce procédé consiste à plonger la vanille dans une eau à 65° pendant 3 minutes puis une fois égouttée, à l’envelopper dans une couverture et la placer dans une caisse en bois pendant 24 h pour la faire suer. Cette étape est indispensable. Elle permet à la vanille d’éviter de s’ouvrir en deux en séchant, mais aussi de commencer à prendre une belle couleur marron chocolat.

Visiter une vanilleraie à La Réunion : salle d'étuvage de la vanille au Domaine du Grand Hazier
Salle où l’on procède à l’étuvage de la vanille Bourbon

Les gousses sont ensuite étalées au soleil pendant 15 jours puis elles poursuivront leur processus de séchage à l’ombre pendant 2 à 3 mois où elles seront régulièrement retournées et triées. Enfin, les gousses de vanille Bourbon termineront leur maturation dans une malle en teck pendant encore 12 mois.

La visite se termine par la boutique où l’on apprend comment les gousses de vanille Bourbon sont calibrées et conditionnées. Anlia nous explique également qu’en fonction des espèces, on peut retrouver des odeurs différentes (cuivre, caramel et pruneau, poivre) mais que l’arôme, lui, reste le même. Elle nous révèle aussi comment reconnaître la vanille givrée. Cette vanille cristallise naturellement, elle est plus concentrée en vanilline, ce qui lui procure un arôme d’exception.

Bref, entre la pollinisation et la commercialisation, il s’est écoulé pas moins de 2 ans ! Alors, oui, la vanille Bourbon a un prix, il est même plutôt élevé, mais il est largement justifié !

Comment choisir, conserver et utiliser vos gousses de vanille Bourbon ?

S’il y a une chose que j’ai bien retenue c’est qu’il ne faut jamais exposer les gousses de vanille aux températures extrêmes au risque de les voir perdre leur arôme !

Pour choisir de bonnes gousses, il faut s’assurer qu’elles aient subi l’intégralité du processus de séchage (au risque de les voir rapidement moisir). Elles doivent être légèrement grasses, luisantes et surtout flexibles. Il ne faut pas qu’elles cassent en les tordant.

Une fois à la maison, on ne range pas ses gousses de vanille Bourbon dans son réfrigérateur et encore moins au congélateur ! On les conserve, dans un tube en verre, fermé hermétiquement et pas trop grand pour éviter l’exposition à l’air. Il faut ensuite ranger son (ou ses) tube(s) , dans un placard, à l’abri de la lumière. Ainsi, on peut garder ses gousses de vanille jusqu’à 5 ans !

Pour les cuisiner, il suffit de les faire infuser, mais pas à plus de 65° C. On peut utiliser 1 gousse de vanille Bourbon pour 1 litre de lait (ou de rhum !) par exemple.

Infos pratiques

La vanilleraie

2ter Domaine du Grand Hazier
Allée Chassagne
97441 Sainte-Suzanne

Tél. : 0262 23 07 26

Horaires visites guidées du lundi au samedi :
matin : 9h – 10h – 11h
après-midi : 14h – 15h – 16h

La Vanilleraie est fermée les dimanches et jours fériés.

Tarif de la visite guidée :

Adulte : 6 €
Enfant de + de 10 ans : 3 €

La visite guidée est gratuite pour les enfants de – de 10 ans

Site Internet : www.lavanilleraie.com

Êtes-vous déjà allé visiter une vanilleraie à La Réunion ?

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à liker, commenter, partager sur vos réseaux sociaux et pour ne rien rater… Abonnez-vous !

Cet article n’est pas sponsorisé ou écrit en partenariat avec l’établissement cité, il s’agit bien de notre propre expérience.

Angélique

Angélique ma maison autour du monde le blog de notre famille à La Réunion et autour du mondell

Bienvenue dans ma maison autour du monde !

Je m’appelle Angélique, j’ai 47 ans, je suis originaire du département de l’Ardèche et passionnée de nature et de voyages (surtout dans les îles paradisiaques !). Après une première expérience de vie en Guadeloupe puis dans le sud des Antilles, c’est sur l’île de La Réunion, il y a plus de 20 ans, que j’ai décidé de poser mes valises. Aujourd’hui, c’est en famille, avec Sébastien, mon mari et Malia, notre mini ado, que je continue à découvrir les merveilles de notre monde !

Dans ce blog, je vous partage mes escapades à La Réunion, mes coups de cœur et mes carnets de voyages.

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :